l’alternance MFR

alternance

Le principe de la pédagogie par alternance en MFR (note d’Angelson Ramanankantenaina, adjoint pédagogique, 2014)

La formation en alternance en MFR est considérée comme une formation à temps plein dans une discontinuité de lieu et du temps. Elle est réalisée selon un rythme approprié conjuguant par alternance des temps en milieu familial et professionnel et des regroupements en centre.

A Madagascar, les apprenants effectuent deux semaines en centre de formation, suivies de deux semaines de pratique sur l’exploitation familiale ou chez un maitre de stage (paysans professionnels, OP…). Ainsi, les jeunes partent avec des questionnaires élaborées avec le formateur selon le thème défini dans le plan de formation pour la prochaine session appelé « plan d’étude ». Ils essaient de collecter le maximum de données en observant, en interrogeant leur entourage et/ou en participant aux activités. Le plan d’étude fait également appel à la réflexion personnelle ; elle invite à formuler un avis argumenté. L’étude est rédigée pendant le séjour en stage. Elle permet ainsi d’engager un dialogue.

Pour qu’elle soit productive, l’alternance exige le respect de certaines conditions :

  • Après le séjour au centre, les jeunes partent en milieu socioprofessionnel avec un regard nouveau et confrontent les nouvelles données à la réalité et expérimentent la nouvelle technique acquise pendant la session.
  • S’appuyer sur le vécu des jeunes, de leurs expériences pour en tirer des leçons et ainsi créer du lien entre savoirs théoriques et savoirs pratiques. Dans ce sens, les aspects de valorisation des ressources locales, les ouvertures à d’autres activités ou aux innovations techniques et technologiques sont plus faciles à intégrer dans l’apprentissage des jeunes

 alternance3