Monthly Archives: mars 2015

FICHE PROJET RÉSUMÉ

Titre du projet Mobilisation des familles rurales et renforcement des capacités des jeunes producteurs et des femmes agricultrices pour une meilleure réponse aux problématiques de sécurité alimentaire et de nutrition
Référence 27
Secteur CAD ( n/a)
Etat MADAGASCAR
Zone géographique Le programme touchera 30 districts s’intégrant dans 13 régions et définis selon :-   Les zones d’implantation des MFR existantes à savoir: Nosy-Be (Diana), Mantasoa-Manjakandriana (Analamanga), Ambohimiadana-Andramasina (Analamanga), Antanambao-Manampontsy et Ilaka-Est Vatomandry (Atsinanana), Ambararatabe-Tsiroanomandidy (Bongolava), Mandoto et Anjomaramartine (Vakinankaratra), Tanambao-Mahabo, Manja et Belo-Tsiribihina (Menabe), Manandroy-Ambohimahasoa (Haute-Matsiatra), Lokomby-Manakara (Vatovavy-Fitovinany);-   Et aussi les zones potentielles à l’extension du réseau MFR, et particulièrement dans les régions exposées aux risques de l’insécurité alimentaire. Selon la classification de l’INSTAT et le PAM en 2005, des districts dans les régions ci-après seront priorisés : Atsimo Atsinanana, Melaky, Atsimo Andrefana, Androy, et Sava
ntribution EU 956 586,62 €
Dernière mise à jour Novembre 2014
Date de la décision 05 JUIN 2012
Date de l’engagement 23 Novembre 2012
Date de démarrage 01 Décembre 2012
Date de fin prévue 30 Novembre 2016
Référence financière de la convention 2012/295.687
Délégation et personne en charge UWAMWIZA JACQUELINE

 

Année

Engagé Contracté Payé Reste à payer
2012        
2013 245 542,32 €   200 051,32€ 45 491 €
2014 234 075,38 € 87 678 € 132 075,38 € 102 000 €
2015 etc..        

fstp1

fstp2

Situation au 31 décembre 2014

Activités Avancement Progression des indicateurs Perspectives
 Appui conseils aux producteurs dans l’application des nouvelles techniques agricoles adaptées au contexte local    

 

 -01 OP National : réseau SOA-08 OPR (APDIP, VFTM, FITAME, ADAPS, FKL AVOTRA LOKOMBY, Association TAF, OP MAHASOABE, CPM Vakinankaratra) ont pris le relais sur l’encadrement des PR 9 -02 OPR identifiés pour réaliser l’appui-conseils des producteurs à Manakara, Miandrivazo et Vatomandry   

-          80 PR ont bénéficié d’appui-conseils par les partenaires

  60 %  -Suivi de la mise en œuvre de l’appui-conseils par les OPR-Evaluation des activités réalisées-Renouvellement des conventions pour l’appui-conseils des nouveaux PR formés en 2014-Valorisation des PR fonctionnels-Appuyer les Paysans -Relais qui ont eu des difficultés sur la mise en place des Champs Ecoles Paysans (CEP)
 Promotion des bonnes pratiques agricoles visant l’amélioration de la production et de la productivité (SRI, agro écologie…) ;   -          160 nouveaux paysans identifiés (05/MFR/type de CEP) pour suivre les sessions de formation en agro écologie et SRI cette année (session 2014).-          02 contrats de prestation renouvelée avec un partenaire sur la formation des PR en agro-écologie : Association TAFA MAD et FITAME-          06 contrats de prestation élaborés avec les partenaires pour la formation SRI des nouveaux PR : VFTM, FKL Avotra Lokomby, APDIP, ONG ONI, OP MAHASOABE et FITAME  -          66 PR formés sur le thème Agro-écologie-          21 PR formés sur le thème SRI

-          1050 Paysans adoptants formés et encadrés par les PR

 -          Identification de PR   : 150% -          Formation des PR : 90 %  

-          Formation des adoptants : 5 %

 -          Suivi des actions mis en œuvre par les OPR Partenaires « appui-conseils des producteur dans l’application des nouvelles techniques agricoles »-          Identifier les PR qui vont suivre la formation CUMA-          Organisation les sessions de formation SRI et CUMA-          Suivi des activités des PR sur le CEP (formation des adoptants et réception des visiteurs)
Mise en place de parcelles de démonstration (Champs Ecole Paysans CEP) en collaboration avec des paysans relais -          170 PR appuyés pour la mise en pace des CEP : semences et petits matériels : Sarcleuse, kit d’irrigation, arrosoir, bêche, fourche, râteau, pulvérisateur, panneaux de visibilité-          119 PR fonctionnels (CEP mise en place, animation et formation des membres)  -          Mise en place des CEP : 55% -          Evaluer la fonctionnalité des CEP mis en place en 2013-          Avec l’appui des OPR, organiser les journées porte ouverte sur les CEP-          Organiser les VE pour les PR formés-          Diffusion des acquis sur les CEP installés en 2013.
Sensibilisation et formation des femmes à la valorisation des produits agricoles en s’appuyant sur la transformation -          13 sessions de formation sur la transformation et conservation produits agricoles réalisées-          66 groupements de femmes formés-          140 membres de GF formés-          72 projets identifiés (GF : Ilaka Est, Manampotsy, Mantasoa, Ambararatabe, Ankilivalo, Manja, Anjoma, Mandoto, Marofarihy, Ambanja, Nosy be,   Ambohimahasoa, Ambohimiadana et Ambalaroka)-          43 GF femmes accompagnés sur la mise en place d’activité génératrice de revenue-          20 Kits de transformation mise à la disposition des MFR pour la réalisation de la formation des GF -          Sensibilisation des femmes : 70% -          Formation des GF : 40 % -          Accompagner les femmes sur la mise en œuvre de leurs AGR (Montage des projets et recherche de financement)-          Identifier les projets pour les autres femmes-          Poursuivre la négociation avec les IMF pour le financement des AGR femmes-          Distribuer les Kit de transformation aux groupements de femmes qui veulent mettre en œuvre des projets de transformation et/ou conservation des produits agricoles-          Former les leaders des GF sur le montage et gestion de projet ;
Promotion des cultures de contre-saison dégageant des revenus aux petits exploitants agricoles ; -          62 PR appuyés sur l’installation des CEP CS (distribution des semences)  60% -          Appui-conseils des PR par les OPA locaux.
Développement des techniques de maraîchage, de conservation et de transformation des produits maraîchers ; -          140 membres de GF formés sur la transformation et conservation des produits agricoles (légumes)-          Mise à la disposition de matériel pédagogique au sein des MFR pour facilité le transfert de compétence sur la conservation et transformation des produits agricoles (01 kit de transformation /MFR)  -          45 % (formation CUMA pour les PR et formation transformation pour les GF) -          Accompagner les GF dans la mise en place de leur projet « AGR »-          Distribuer les Kits de transformation des produits agricoles aux GF formés et porteur de projet
Développement des Activités Génératrices de Revenus (AGR)  -          Canevas élaboré pour les GF (utilisation de canevas PPJ)-          43 GF femmes accompagnés sur le montage de projet AGR  -          GF appuyés :       21 % -Formation sur le montage de projet ;-Sensibilisation sur la culture entrepreneuriale ;-Mise en relation avec des partenaires technique et financière.
Appui et accompagnement des nouveaux groupes de familles sollicitant la création des MFR ;   -          10 initiatives de création de MFR identifiées et accompagnées : Manantenina Sambava et Ambalamanasy, Bealampona Andapa (SAVA), Tsinjoarivo 22 -Tsiroanomandidy (Bongolava) et Maintirano (Melaky), Ambavaniasy Moramanga (Alaotra-Mangoro), Ambazo-Ambovombe (Androy), Sahamatevina et Masomeloka (Atsinanana), Miandrivazo (Menabe) -          03   MFR nouvellement créées : Manantenina -Sambava, Bealampona – Andapa, Ambalamanasy II- Andapa (SAVA) -          Nombre total de MFR en activités : 19   63 %   

 

 

 

 

 

 

 -          Poursuivre l’accompagnement des initiatives de création -          Démarrage de la formation des jeunes dans les 03 nouvelles MFR 
 Formation des administrateurs à la vie associative et à la gestion administrative  141 administrateurs formés sur la gouvernance associative  Administrateurs formés : 47 %  Session de formation pour les nouveaux administrateurs en novembre 2014
Organisation d’ateliers d’échange avec les acteurs étatiques par l’élaboration et la mise en œuvre des stratégies d’accès aux marchés ;  Activités prévues au début de la 3ème phase  0%  
Recherche de la synergie avec les autres acteurs pour réaliser des économies d’échelle et assurer la pérennité ;  Activités prévues lors de la 3ème phase  0¨%  
Formation des jeunes aux métiers de l’agriculture et aux métiers connexes ; 1382   jeunes formés dans les 19 MFR en activités 69%  
Formation technique des formateurs et des techniciens animateurs d’OP pour l’encadrement des jeunes  10 formateurs et techniciens d’OP en formation technique au CEFTAR Toamasina dont :-          06 formateurs des MFR-          04 techniciens d’OP  50% Sortie de promotion au CEFTAR en décembre 2014  
Recyclage pédagogique des formateurs MFR  36   moniteurs formés sur la pédagogie basée sur l’alternance en MFR : l’élaboration d’un plan de formation et la préparation de la rentrée 2014 19 directeurs formés sur la pédagogie par alternance : animation de temps forts d’alternance (PE, etude, correction individuelle, Mise en commun,   60 %  
Appui et accompagnement de l’installation des jeunes producteurs  61   jeunes appuyés et accompagnés dans le processus d’installation et/ou dans la création d’emplois et de micro-entreprises rurales 61   projets professionnels ont obtenu un appui financier de différents partenaires : FRDA Vakinankaratra, FRDA Menabe, FORMAPROD, PROSPERER-          09 jeunes à Mandoto-          05 jeunes à Tanambao-          11 jeunes à Nosy-Be

-          06 jeunes à Mantasoa

-          16 Jeunes à Ambohimiadana

-          14 Jeunes à Ambararatabe

  61%      40 autres projets professionnels de jeunes en cours d’accompagnement  
Appui à la création d’emplois et de micro-entreprises rurales ; 
Mise en place des cantines scolaires pour répondre aux besoins alimentaires des jeunes en formation pendant les périodes soudure ; Activité prévue lors de la soudure, mais 468 jeunes bénéficiaires  25% Mise en place d’une nouvelle méthodologie pour le fonctionnement de la cantine à partir du novembre 2014
Education nutritionnelle des jeunes et leurs familles   -   1382 jeunes bénéficient de formation en recettes de cuisine et en nutrition-   L’éducation nutritionnelle est inscrite dans le plan de formation des 19 MFR en activité  69%100% des MFR intègrent l’éducation nutritionnelle dans leurs plans de formation Intervention de l’Office National de Nutrition (ONN) à l’éducation nutritionnelle en valorisant les tubercules (igname et manioc) dans la ration alimentaire des jeunes en formation

 

La formation offerte par les MFR de Madagascar est principalement axée sur les métiers agricoles et ruraux : l’élevage, le maraîchage et la culture, la commercialisation,… l’artisanat : couture, broderie, menuiserie, ….

La MFR de Nosy Be, compte tenu de son environnement, offre en plus de la formation en agriculture, une formation en écotourisme.

Chaque centre de formation est organisé de façon à accueillir en internat les jeunes en formation. L’internat a véritablement un intérêt pédagogique.

internat0

internat2

internat1

L’équipe éducative à la MFR est composée de 3 permanents : le directeur, le moniteur, et la Maîtresse de Maison. Comme ils ne peuvent pas assurer toute la formation à la MFR, des personnes extérieures appelées « intervenants », spécialistes sur une ou plusieurs matières, interviennent pour compléter la formation: ils dispensent des cours et partagent leurs expériences.

 

https://reussirautrement.wordpress.com/2015/03/13/formation-des-maitresses-de-maison-des-mfr-de-madagascar/

equipe-MFR

alternance

Le principe de la pédagogie par alternance en MFR (note d’Angelson Ramanankantenaina, adjoint pédagogique, 2014)

La formation en alternance en MFR est considérée comme une formation à temps plein dans une discontinuité de lieu et du temps. Elle est réalisée selon un rythme approprié conjuguant par alternance des temps en milieu familial et professionnel et des regroupements en centre.

A Madagascar, les apprenants effectuent deux semaines en centre de formation, suivies de deux semaines de pratique sur l’exploitation familiale ou chez un maitre de stage (paysans professionnels, OP…). Ainsi, les jeunes partent avec des questionnaires élaborées avec le formateur selon le thème défini dans le plan de formation pour la prochaine session appelé « plan d’étude ». Ils essaient de collecter le maximum de données en observant, en interrogeant leur entourage et/ou en participant aux activités. Le plan d’étude fait également appel à la réflexion personnelle ; elle invite à formuler un avis argumenté. L’étude est rédigée pendant le séjour en stage. Elle permet ainsi d’engager un dialogue.

Pour qu’elle soit productive, l’alternance exige le respect de certaines conditions :

  • Après le séjour au centre, les jeunes partent en milieu socioprofessionnel avec un regard nouveau et confrontent les nouvelles données à la réalité et expérimentent la nouvelle technique acquise pendant la session.
  • S’appuyer sur le vécu des jeunes, de leurs expériences pour en tirer des leçons et ainsi créer du lien entre savoirs théoriques et savoirs pratiques. Dans ce sens, les aspects de valorisation des ressources locales, les ouvertures à d’autres activités ou aux innovations techniques et technologiques sont plus faciles à intégrer dans l’apprentissage des jeunes

 alternance3

L’Union Nationale des Maisons Familiales Rurales de Madagascar (UNMFRM), créée en 2004, est la fédération nationale des MFR de Madagascar.

Qui sont les membres de l’UNMFRM?

Les membres de l’UNMFRM sont essentiellement les associations de Maisons Familiales existantes.

L’admission comporte pour l’Association adhérente, l’obligation de respecter les buts et le rôle de l’Union Nationale.

L’admission des nouveaux membres est effectuée sur leur demande par le Conseil d’Administration de l’Union Nationale.

L’UNMFRM, dans quel but ?

L’union a des rôles aussi bien techniques que politiques dans le développement des MFR à Madagascar :

  1. Représenter les associations de Maisons Familiales Rurales de Madagascar auprès des pouvoirs publics, organismes professionnels et familiaux et de tous les autres organismes exerçant leur autorité au niveau local et national.
  2. De garantir l’authenticité des Maisons Familiales Rurales en conformité avec les statuts types et les principes et méthodes propres à leur fonctionnement et en particulier :
    – Réaliser durant et après l’obligation scolaire pour les adolescents et les jeunes adultes, une formation professionnelle associée à la formation générale ainsi que diverses formations professionnelles,
    – Assurer cette formation suivant un rythme approprié, l’alternance passée dans la famille ou les milieux professionnels et dans la Maison Familiale Rurale constituant un plein temps aménagé pédagogiquement,

    – Donner aux parents le moyen d’exercer leurs responsabilités effectives dans l’éducation de leurs enfants et dans la direction et la gestion de la Maison Familiale que ces derniers fréquentent notamment en ce qui concerne l’éducation, la formation générale, professionnelle, morale et sociale de leurs enfants.

  3. De provoquer la création de nouvelles Associations de Maisons Familiales et l’ouverture de nouvelles Maisons Familiales.
  4. D’adapter la formule, les formations et les programmes aux conditions culturelles sociales et professionnelles particulières à chaque groupe de localités, à chaque âge et à chaque milieu.
  5. De rendre ou d’organiser tous services nécessaires aux Maisons Familiales et à leur développement et plus spécialement de l’éducation, de l’orientation, de la formation professionnelle, du perfectionnement, de la promotion sociale, de l’apprentissage, du recrutement et de la formation des cadres.
  6. D’aider au développement rural et agricole et de favoriser le développement.
  7. De conclure pour lui-même ou pour tout ou partie de ses membres toute une convention concernant notamment la formation, l’éducation et le développement local.

 

Comment s’organise l’UNMFRM ?

1- L’Assemblée Générale (AG)

L’UNMFRM est dirigée par l’Assemblée Générale, composée de deux sections : la section des représentants parents et celle des représentants membres des équipes d’animation dite la section des « cadres », la première comprenant le double de membres que la seconde.

L’AG est présidée par le président en exercice ou le Vice Président en cas d’empêchement du président. Elle se réunit une fois par an. La première AG de l’UNMFRM a été faite en 2006.

La présentation du rapport moral, du rapport d’activité se fait lors de l’AG, ainsi que l’approbation du budget annuel et la présentation du budget à venir. L’AG est aussi l’occasion de parler des questions d’actualité concernant la vie associative, les centres de formation ou tout autre sujet intéressant le mouvement.

2- Le Conseil d’administration (CA)

L’AG délègue son administration à un Conseil d’Administration composés de 2/3 représentants parents (collège des parents) et d’1/3 représentant des équipes d’animation (collège équipes d’animation).

Le CA se réunit tous les 3 mois, mais il peut être convoqué à tout moment, soit sur l’initiative du Président, soit à la demande du quart de ses membres.

3- Le bureau

Le CA élit un bureau comprenant : le président, un ou plusieurs Vice présidents, le Secrétaire Général et le trésorier. La composition du bureau doit respecter le rapport entre représentants des parents et des cadres. Il se réunit également tous les 3 mois.

4- L’équipe technique

C’est l’équipe technique qui réalise les objectifs de l’UNMFRM.

L’équipe technique de l’UNMFRM est composé du directeur exécutif, d’un responsable administratif et financier, d’un adjoint technique, d’un adjoint pédagogique, d’une assistante technique, d’une secrétaire comptable, de 4 animateurs régionaux, d’un chauffeur, et d’une chargée de communication et d’information.

 

 organigramme unmfrm

 

Nom de l’association Union Nationale des Maisons Familiales Rurales (UNMFREO) 
Site internet www.mfr.fr 
Intitulé de l’opération  Appui au développement de 16 mouvements MFR aux Suds :une étape dans l’autonomisation des 16 Unions NationalesMFR partenaires et la reconnaissance de leur offre de formationdans 14 pays 
Lieu d’intervention  Bénin – Brésil Sul – Brésil Maranhão – Brésil Para – BurkinaFaso – Cambodge – Cameroun – Colombie – Comores – IleMaurice – Madagascar – Mali – Maroc – Sénégal – Tchad – Togo 
Type de projet Projet de terrain 
Thématique(s)  Jeunes ruraux – Formation professionnelle agricole et rurale –Insertion socioprofessionnelle – responsabilité associative 
Principaux partenaires duprojet Les Unions Nationales des 14 pays. 
Résumé du projet  Durant l’année de transition 2014-2015, les Maisons Familiales Rurales françaises poursuivront leur appui aux Unions des Maisons Familiales Rurales partenaires en vue d’un développement quantitatif et qualitatif de la formation et de l’insertion des jeunes ruraux des 14 pays, et préparera les éléments nécessaires à un futur partenariat avec l’AFD.
Durée totale du projet 1 anDate de démarrage prévue : 01/08/2014Date de clôture prévue : 31/07/2015
Coût total de l’opération 971 144 € 100 %
Participation de l’AFD 470 000 € 48.4 %

fad1 fad2 fad3 fad4 fad5 fad6 fad7

Objectifs specifiques principales ACTIVITES prévues PAR OBJECTIFS RESULTATS ATTENDUS INDICATEURS D’EFFETS PREVUS
Promouvoir les MFR à Madagascar et développer leur rayonnement géographique Identification des nouveaux groupes des familles dans des nouveaux territoires Résultat 1: Des nouvelles MFR sont crées dans des nouveaux territoires 10 nouveaux groupes identifiés
Etudes diagnostiques des nouveaux territoires d’implantation 10 études diagnostiques effectuées
Accompagnement des   nouvelles initiatives de création 10 nouvelles MFR créées
Elaboration d’un plan de communication du réseau MFR (visibilité) Résultat 2 : le réseau MFR a sa stratégie de communication pour rendre visible ses actions Un document de plan de communication validé par le CA
Mise en œuvre du plan de communication Un chargé de communication et information recruté (CCI)
Formaliser l’offre de formation en vue de faciliter l’insertion socioprofessionnelle des jeunes, et en lien avec les politiques publiques Organisation des ateliers sur la mise en cohérence des référentiels nationaux au cursus MFR Résultat 3 : Le cursus de formation MFR est validé et reconnu par les Professionnels et l’Etat 01 atelier national organisé04 mini- ateliers régionaux organisés
Formation des moniteurs sur l’ingénierie de formation correspondant aux nouveaux référentiels Un document – guide   sur la formation validé par le CA60 moniteurs formés aux nouveaux référentiels
Mise en place d’un processus d’examen commun et de certification de la formation en MFR -          Un guide sur l’organisation de l’examen élaboré-          Au moins 400 jeunes ont passé une évaluation commune-          Le certificat de fin de formation est validé par les OP et l’Etat
Accompagnement d’une étude sur la définition de la modèle économique des MFR malagasy Résultat 4 : Le modèle économique des MFR malagasy est défini et approuvé Un document de référence sur la viabilité économique du « système MFR malagasy »
Accompagnement du processus d’insertion/ installation des jeunes formés à travers des Projets Professionnels Résultat 5 : Les jeunes formés se sont insérés facilement dans la vie professionnelle 100 Projets Professionnels des Jeunes accompagnés et soutenus
Appui à la recherche de financement aux Projets Professionnels des jeunes sortants 100 Projets Professionnels des Jeunes ont trouvé de soutien financier
Renforcer les compétences des équipes pour une meilleure qualité de formation Organisation de stage de découverte pour les nouveaux moniteurs et directeurs Résultat 6 : Les compétences des équipes sont améliorées 20 nouveaux   moniteurs et directeurs   stagiaires accompagnés
Formation pédagogique des moniteurs 2 sessions   pédagogiques effectuées60 moniteurs formés pédagogiquement (30 MFR)
Formation des maitresses de maison Une session effectuée pour les MM30 Maitresses formées sur leur fonction
Renforcement des capacités des moniteurs sur des thèmes spécifiques (gestion, NTIC, projet…) 60 moniteurs formés sur les NTIC, gestion,…
Renforcement des capacités techniques des moniteurs au CEFTAR 06 moniteurs formés au CEFTAR
Formation des accompagnateurs des PPJ 10 accompagnateurs PPJ formés
Renforcer les capacités des acteurs pour permettre une synergie d’actions dans la mise en œuvre de la formation, et de l’accompagnement de l’insertion des jeunes Formation des administrateurs MFR Résultat 7 : Les administrateurs sont formés et accompagnés à connaitre leur rôles, responsabilités ; et à la gestion éducative, humaine et administrative à la MFR 90 administrateurs formés (03/MFR)Un guide sur les rôles et responsabilités des administrateurs MFR élaboré
Accompagnement des administrateurs MFR à collaborer avec les professionnels Conventions de partenariat MFR – Professionnels établies et formalisées
Mise en place d’un répertoire et annuaire de « Maitres de stage » Résultat 8 : Les maîtres de stage connaissent leur place et leur rôle dans la formation des jeunes en MFR Un annuaire des « Maitres de stage » élaboré
Information et accompagnement des « Maitres de stage » à comprendre leur place dans la formation des jeunes Un guide pour les « Maitres de stage » élaboréNombre de maitres de stage impliqués dans la formation des jeunes

 

La MFR est une association régie par l’ordonnance n° 60.133 du 03 octobre 1960.

mfr5

Quand des parents ont un enfant dans une MFR, ils deviennent automatiquement membres de l’association.

Les Maîtres de stage ou d’autres personnes (bienfaiteurs, intéressées par le développement de la MFR, peuvent être membres de l’association sous réserve d’approbation du CA de l’association.

mfr6

  • donner aux familles qui en sont membres les moyens d’exercer leurs droits et d’assumer leurs responsabilités, notamment en ce qui concerne l’éducation, l’orientation et la formation professionnelle, générale, morale et sociale des enfants fréquentant la Maison Familiale Rurale
  • assumer la création, la gestion et la responsabilité légale, morale et financière de la Maison Familiale Rurale.
  • participer à l’animation et au développement du milieu dans lequel est implantée la Maison Familiale Rurale et d’assurer toutes activités d’éducation populaire ainsi que toutes actions à caractère éducatif, social ou familial.


mfr7

L’Assemblée Générale (AG) de la MFR

L’association est dirigée par l’assemblée générale qui comprend tous les membres actifs de l’association. Elle se réunit une fois tous les ans.

L’assemblée générale :

- entend, discute et approuve le rapport d’activité et le rapport financier présentés par le conseil d’administration,

- vote le projet de budget,

- fixe le montant de la cotisation annuelle pour les différentes catégories de membres et leurs modalités de versements,

- pourvoit quand il y a lieu au renouvellement des membres du conseil,

- délibère sur toutes propositions portées à l’ordre du jour touchant au développement de l’association et à la gestion de ses intérêts.

Le Conseil Général (CA) de la MFR

Tous les membres de l’association, constitués en assemblée générale, élisent un conseil d’administration qui assure la gestion matérielle et morale de la Maison Familiale Rurale. Le CA de la MFR se réunit 3 fois par an.

Le bureau de la MFR

Il est composé d’un Président, d’un vice président, d’un secrétaire général et d’un trésorier.

L’équipe technique

L’équipe technique ou pédagogique de la MFR est composée du directeur, des moniteurs et d’une Maîtresse de Maison

mfr1

Une Maison Familiale Rurale (MFR) est un mouvement des familles rurales qui se regroupent en association afin de s’occuper de l’éducation et la formation de leurs jeunes pour qu’ils réussissent leur insertion sociale professionnelle.

L’association MFR gère un centre de formation professionnelle basé en milieu rural pour des jeunes entre 13 et 25 ans.

A Madagascar, la formation est à base agricole puisque l’objectif est de former des jeunes pour qu’ils deviennent des agriculteurs. Aujourd’hui, il y a 20 centres MFR répartis dans toute l’île.

Dans le monde, on compte plus de 1000 MFR réparties en Europe, en Amérique Latine, et en Afrique.

 

mfr2

La formation des jeunes à la MFR repose sur plusieurs principes :

  1. La responsabilité des familles : les familles sont les premières responsables de l’éducation de leurs enfants. Elles confient à la MFR une partie de l’éducation de leurs enfants.
  2. Le développement et la promotion de la personne en lui donnant des repères, en développant son autonomie, et en l’aidant à réaliser son projet professionnel
  3. L’ouverture aux autres et au monde à travers des rencontres intergénérationnelles, interculturelles, qui renforcent l’apprentissage de la citoyenneté,
  4. L’apprentissage du « savoir vivre ensemble » à travers l’internat, et la vie de groupe
  5. La responsabilisation des jeunes en formation, à la MFR et en situation professionnelle.

 

mfr3

  1. Les MFR sont sous statut associatif
  • Les membres de l’association sont les parents des jeunes en formation, les anciens parents, des maîtres de stage et des invités.
  • Tous les membres sont bénévoles.
  • L’association est à but non lucratif, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de bénéfices «  personnels »
  • Les membres de l’association sont impliqués et partie prenante de la formation des jeunes.
  • Les MFR créent des moments de convivialité
  • Les MFR ont des valeurs éducatives : solidarité, respect, responsabilités, partage
  1. La pédagogie de l’alternance des MFR
  • Pendant sa formation, le jeune passe au moins 50% de temps en situation professionnelle
  • La formation à la MFR s’appuie sur les connaissances et les vécus des jeunes
  • Cette pédagogie s’appuie sur le travail d’équipe
  1. La vie résidentielle
  • L’internat est le statut privilégié pour tous les jeunes formés à la MFR.
  • Des tâches (services) liées à la vie quotidienne sont assurées par les jeunes avec l’encadrement de l’équipe des permanents.
  • Des temps d’animation enrichissent et facilitent la vie communautaire.
  • Un accompagnement individualisé (scolaire, social, éducatif) est assuré par l’équipe.
  • L’internat est un environnement propice à une relation éducative entre les jeunes et les adultes.

 

Le cursus actuel

power1

Le cursus en expérimentation

power2