ATELIER PRISME

MFR de Madagascar, 10 ans ont passé, quid des 10 ans à venir ?

Le 16 et le 17 mars, le Conseil d’Administration de l’Union Nationale des MFR de Madagascar s’est tenu dans la capitale de l’île avec la participation de 16 membres. L’ordre de jour était de mener une réflexion sur les actualités et la situation du mouvement. A l’issue de ces 2 jours, les participants étaient conviés à un atelier sur la vision et le chemin de changement qui a duré 2 jours et demi, l’ « atelier Prisme ». Cet atelier, en partenariat avec le F3E, vise à définir une vision commune positive du mouvement. Delphine Vincenot, missionnaire du F3E a participé à l’atelier et a pu donner de temps en temps des explications sur la méthode de travail.

 

Angelson Ramanankantenaina, l’animateur principal de cet atelier, a organisé l’espace temps de façon à ce que les réflexions en petits et en grands groupes soient bien animées. Après regroupement des idées, et des réflexions communes, la vision des MFR de Madagascar dans 10 ans  a été définie comme suit une MFR bien gouvernée, autonome, travaillant avec les partenaires, est le garant de la réussite de la formation et l’insertion socioprofessionnelle des jeunes pour le développement territorial et le renforcement de l’Union Nationale. Cette vision reflète notre engagement à porter haut le mouvement et les valeurs qui nous animent.

actualite4La réflexion a été poussée plus loin, et les participants ont aussi déterminé les acteurs à mobiliser pour atteindre cet objectif. Les acteurs clés d’une telle réussite sont bien sur les parents, les jeunes, et les équipes techniques de chaque association MFR. Le groupe a pu définir les étapes de changement et les activités liées pour que ces acteurs puissent à même de répondre aux obligations de cette vision.

Les objectifs de l’atelier ont été atteints, les réflexions vont être portées par chaque participant vers les associations locales pour recueillir aussi leurs avis. En tout cas, le actualite3compte à rebours est lancé : cette vision est à la fois une promesse et un défi pour les MFR de Madagascar sur les 10 ans à venir.

Exprimer ses idées devant un groupe n’est pas toujours facile, le photolangage et les playmobiles ont permis à tous les participants de mieux exposer leurs pensées.